Appelations Il y a 170 produits.

Sous-catégories

  • Medoc et Haut Medoc

    Située au nord du Haut-Médoc et de Bordeaux, avec des hivers doux et des étés chauds le Médoc bénéficie d’un climat favorable à la vigne. La proximité de la forêt landaise protège les vignobles et sert de filtre au vent marin. Merlot, cabernet-sauvignon, cabernet franc sont les principaux cépages utilisés pour la réalisation de vins rouges de cette appellation. Le Médoc compte de nombreuses appellations qui contribuent à chaque jour à la notoriété de la région. Haut Médoc, Médoc, Saint-Estèphe, Pauillac, Saint Julien, Listrac-Médoc, Moulis-en-médoc et Margaux en sont les principales. Le Haut-Médoc est situé au sud du Médoc, c’est en fait, le sens du courant de la Gironde qui a déterminé cette distinction. L’appellation Haut-Médoc, au nord de Bordeaux sur la rive gauche du fleuve, est la plus vaste des appellations du Médoc avec 5 000 hectares de vignes.

  • Pauillac

    Pauillac est situé sur la rive gauche de la Gironde et réunit des conditions climatiques et géologiques exceptionnelles, ce qui lui permet de produire de très grands vins. Pauillac est un joyau du Médoc, elle compte en effet 18 crus classés qui représentent 85% de sa production dont trois premiers crus : Château Lafite-Rothschild, Château Latour, Château Mouton-Rothschild. La bouche des Pauillac est ample, riche, onctueuse, soulignée par une fine trame de tannins serrés et corsés. Le vieillissement de ces vins est exceptionnel, le potentiel de garde de ces vins est énorme, plus de 25 ans pour les grands millésimes. Les vins sont exclusivement rouges et sont réalisés avec les principaux cépages du Médoc : cabernet-sauvignon, cabernet franc et merlot. Avec les années, les tannins s’arrondissent et les arômes s’ouvrent. Ils perdent ainsi leur agressivité pour devenir fins et délicats, tout en conservant leur puissance.

  • Margaux

    Margaux est la seule appellation communale du Haut-Médoc à porter le nom d’un premier grand cru classé, Château Margaux. Elle s’étend au sud du Médoc sur 1 400 ha et produit en moyenne 63 000 hl de vins rouges par an. A l’exception d’une petite production de vin blanc sous l’AOC Bordeaux produite par le Château Margaux (Pavillon Blanc). L’assemblage du cabernet-sauvignon, du merlot, du cabernet franc et du petit verdot font des vins fins, élégants avec une bouche harmonieuse, ample, soutenue par une fine trame de tannins délicats et savoureux. La finale est tout en harmonie et en élégance. Le Margaux est un vin qui se garde et évolue tout au long de sa vie. Margaux compte 21 crus classés, les châteaux Rauzan Gassies, Rauzan Ségla, Palmer, Dufort Vivens en font partie.

  • Saint Julien

    Le vignoble de Saint-Julien, plus de 900 hectares de vignes, est situé au nord de Bordeaux dans le centre du Médoc. Comme celui de Pauillac, le vignoble de Saint-Julien est assez exceptionnel. Il repose principalement sur des sols de graves, marnes et cailloux. Ce terroir est particulièrement adapté au cabernet-sauvignon, cabernet franc, merlot, petit verdotet au malbec. Malgré sa petite surface, Saint-Julien regroupe onze crus classés, ce qui représente 80% de l’AOC. Château Ducru-Beaucaillou, Château GruaudLarose, Château Léoville-Las Cases, Château Léoville-Poyferré ou Château Léoville-Barton sont les incontournables de l’appellation Saint-Julien. Mais il ne faut surtout pas oublier Château Lagrange, Château Beychevelle, Château Branaire-Ducru ; ils sont eux aussi de dignes représentants de Saint-Julien. Les Saint-Julien présentent une remarquable aptitude au vieillissement. Tout à la fois harmonieux, puissants et fins, les Saint-Julien ont une bouche charnue, ample, magnifiquement structurée, équilibrée élégante. La finale est longue, épicée et fruitée.

  • Pessac Leognan

    Pessac-Léognan est une appellation assez récente puisqu’elle date de 1987. Cela étant, elle possède un terroir très ancien qui date du Moyen-âge. Située aux abords sud, sud-ouest de Bordeaux, l’appellation regroupe tous les grands crus classés des Graves dont le mythique Château Haut-Brion. Pessac-Léognan produit des vins rouges à base des cépages traditionnels de la région bordelaise que sont le cabernet-sauvignon, cabernet franc, merlot, malbec, ainsi que des vins blancs complexes avec du sémillon, sauvignon et muscadelle.

  • Pomerol

    Pomerol se situe dans la région du Libournais, située à proximité de Libourne, l’appellation Pomerol est célèbre pour le fameux Petrus, l’un des crus les plus rares et les plus chers du monde. Contrairement aux Graves et à Saint-Emilion, l’appellation Pomerol n’a pas été incluse dans la classification de 1855, mais sa réputation n’en est pas moins bonne. Merlot, cabernet franc, cabernet-sauvignon et malbec sont les principaux cépages de cette appellation qui ne produit que des vins rouges. Ces derniers sont fruités, structurés, complexes, charpentés, ils ont l’avantage de s’apprécier dès leur jeunesse mais prennent une formidable tenue avec le temps. Les Pomerol développent avec l’âge des bouquets d’une rare complexité et d’une grande finesse. Ils sont d’ailleurs souvent comparés à des grands vins de Bourgogne.

  • Sauternes

    Sauternes est considéré par beaucoup comme l’or de Bordeaux. Avec l’appellation Barsac, Sauternes produit les plus grands vins liquoreux du monde. Le Sauternes jouit d'une histoire peu commune, où un vieux propriétaire rentrant au domaine trop tard se trouva face à des raisins sûrmûris. Il s'essaya alors à la vinification tardive. Ce fut une surprise lorsqu'il découvrit que la pourriture noble des raisins apportait des arômes aux vins. Le vin blanc de Sauternes est constitué de sémillon blanc, sauvignon blanc, et de muscadelle. La pourriture noble des raisins est due à un taux d'humidité naturelle élevé, permettant lors de la vinification de garder un sucre résiduel qui fait toute la saveur de ce grand vin. En fonction de la proportion de cette pourriture noble les vins de Sauternes peuvent être plus ou moins réussis. Dans les grands millésimes ou chez les meilleurs comme Yquem les vins sont d’une grande richesse et présente une palette aromatique incroyable. Apprécié en fin de repas, il est très agréable toutefois de le déguster avec du foie gras.

  • Saint Emilion

    Saint-Émilion, vignoble de plus de 5 000 hectares de vignes, est situé sur la rive droite de la Dordogne. La ville de Saint-Émilion, cité médiévale, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Saint-Émilion dispose de deux appellations sur le même vignoble : saint-émilion et saint-émilion grand cru pour les meilleurs vins. Les sols de 4 types : calcaires, argilo-calcaires, graveleux et sablonneux, et livrent aux vins de la structure, de la finesse, de la gourmandise. Le merlot représente 60% de l’encépagement aux côtés du cabernet franc et du cabernet-sauvignon. Amples et certes très divers selon leur terroir d’origine, les vins de Saint-Emilion ont du grain. Leur structure, étayée par des tannins solides, s’arrondit avec le temps et s’enveloppe, dans les bons millésimes, d’une chair savoureuse. Château Ausone et Château Cheval Blanc, sont les seuls premiers grands crus classés A.

  • Saint Estephe

    Saint-Estèphe situé sur la rive gauche de Bordeaux, est rattachée au Médoc, il couvre plus de 1 200 hectares de vignes. Les vignes, produisant uniquement du vin rouge, sont plantées des traditionnels cépages médocains : cabernet-sauvignon, merlot, cabernet franc, petit-verdot. L’appellation compte cinq crus classés dans le classement de 1855. Château Cos d’Estournel, Château Montrose, Château Calon-Ségur, Château Lafon Rochet et Château Cos Labory. Saint-Estèphe produit chaque année des vins typiques. Ils sont caractérisés par leurs côtés charpentés, robustes et solides. La bouche est harmonieuse, puissante et fine, pour donner une finale pleine de distinction et de fraîcheur, leur potentiel de garde est évidemment très grand voir énorme lors de grands millésimes pour les crus classés.

par page
Résultats 1 - 12 sur 170.
Résultats 1 - 12 sur 170.